• Population : 1806 : 872 hab., 1946 : 576 hab., 1999 : 313 hab., 2007 : 348 hab., 2008 : 353 hab., 2017 : 339 hab.
  • Superficie :  1737 hectares
  • Altitude : 304 mètres.
  • Nom occitan : Bonahont.
  • Etymologie du nom du village : Du gascon bona hont (= bonne fontaine).
  • Sobriquet des habitants : Cranòta « crâneurs », ou mossurets « petits messieurs ». (Cansou de l’Apitro, 1899)

 

BONNEFONT EN PHOTOS

 

Patrimoine en bref…

  • bonnefontHistorique Administratif : Pays de Bigorre.  Quarteron de Rabastens.  Baronnie d’Antin.  Canton de Tournay, puis de Galan (1790), de Trie depuis 1801.
  • Saint Patron : Saint Félix de Gérone, 1er août à Bonnefont Notre Dame de la Nativité, 8 septembre, à Lahitte.
  • Eglise est située à côté (à l’est) d’un ancien site castral dit  » le château ». D’après Louis Curie-Seimbres cette église d’aspect 19° siècle daterait du 16° siècle, et remplacerait une église plus ancienne.

 

 

 

  • Différentes chapelles ont existé sur le territoire de Bonnefont.
  • Le Château : « La famille d’Antin avait dû abandonner son château d’Antin pour venir habiter celui de Bonnefont vers le milieu du 14° siècle ». Ceci nous permet d’attester de son existence à cette période. Il fut successivement un collège libre(1845) et aujourd’hui un institut médico pédagogique.
  • 4 anciennes mottes féodales : Monlezun, Galé, Cive et Lahitte.
  • Lahitte est aujourd’hui un quartier de Bonnefont possédant une église datable du 19° et figurant déjà sur la carte de Cassini.

 

 

 

 

  • Ecole de Bonnefont créée en 1862.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Parcours de pêche – de 12 ans sur 270m, limite en amont (40m en aval au dessus du pont de Jacques), limite en aval (à hauteur des chemin du Oustaux). Pêche depuis la rive gauche interdite par mesure de sécurité.

 

 

 

 

 

 

 

Blason :

« Parti : au premier d’or à la chef de sable surmontée d’une couronne de vicomte du même, au second d’argent aux trois tourteaux de gueules ».

(BON IV créateur de Bonnefont) … aurait eu un écu d’argent à 3 tourteaux de gueules, posé 2 et 1 que l’on retrouve 2 et 3 du blason de l’une des famille d’Antin. Un petit fils qui obtint l’érection en marquisat de cette vieille baronnie) d’où la couronne surmontant la clé sur fond or.

 

 

 

 

 

 

 

 

Bonnefont – annuaire utile