Cet édifice, situé en bordure du bois et à proximité des installations sportives de la commune, est une particularité locale.

Les habitants de Guizerix tiennent à cette chapelle. Celle-ci ne peut pas être présentée sans évoquer la fontaine, à quelques centaines de pas dans le bois, dont l’eau posséderait des propriétés curatives. Des personnes y viennent à cet effet.

Une chapelle primitive aurait été bâtie en ces lieux après la peste de 1653-1654. On a la preuve qu’elle était bâtie en 1703 : l’archidiacre du Magnoac vint visiter la paroisse et il la mentionne dans son procès-verbal de visite. Cette chapelle aurait été détruite en 1793 et rebâtie assez vite après, sans doute. En effet, on dit que la grêle sévit plusieurs années après la destruction de la chapelle. On décida alors de la rebâtir.

Chaque année, les fidèles participent à une messe, pour la fête de la Ste Trinité, célébrée au sein de la chapelle. Certaines années, une messe y est aussi dite en septembre. Si le temps le permet, une procession est ensuite organisée jusqu’à la fontaine.

Categories: Chapelles